réseau IP + TCP ou UDP (cours 3)

Publié le par JJ

INTRODUCTION

La dernière fois nous avons parlé des réseaux en montrant le fait que le fils ou les ondes électromagnétiques ne sont pas suffisants: ils permettent à peine de connecter deux hôtes ensemble, et encore sur une petite distance, que faire après? Internet permet de communiquer avec n'importe qui sur le web, qu'importe la distance.
Rien  ne permet  non plus de différencier les données: imaginons un "tchat"  entre deux amis A et B: les données de A seront mises dans une trame éthernet, transportées, puis sorties par
B. Lorsque A décide d'envoyer une image alors il ne faudra pas que B essaie d'interpréter le message comme du texte... mais comme une image.
Ensuite il y a un problème d'efficacité: le nombre de possibilités de connections est grand 2^48 et on aura du mal trouver le bon destinataire parmi les 281474976710656 possibles...

TCP/IP "le fameux"

TCP et IP sont deux choses indépendantes et complémentaire. La distinction se fait au niveau du service rendu, comme d'habitude, je ne pense pas qu'il y ai une implémentation canonique d'un des deux protocole.

J'invite à relire si nécessaire l'article précédant sur la pile des protocoles et sur l'encapsulation, parce que ces notions ne seront plus re-détaillées.


IP EST UN PROTOCOLE DE RÉSEAU

IP est un  protocole de réseau qui a pour but d'acheminer au mieux un paquet de données dans des réseaux hétérogènes(best effort delivery). On parle d'acheminement puisqu'on va traverser des réseaux différents. L'acheminement continue jusqu'à ce que le paquet arrive à destination ou se perde... ça arrive.

Quelles informations sont absolument nécessaire pour se deplacer? l'adresse du destinataire. Comme le destinataire répondra, on ajoute l'adresse de l'expéditeur. Ces informations sont ajoutées à des données avant d'être remises à la couche de liaison de données (Ethernet, Wifi ...) dont nous avons déjà parlé. Oui, il y aura une accumulations d' entêtes dans le message finalement  émis sur le fil. Ceci est la magie de l' encapsulation et cela ce fait automatiquement dans le système d'exploitation...

Pour arriver à bon port, le protocole IP possède deux leviers: un adressage hiérarchisé et les règles de routages. L'adresse consiste en quatres chiffres (a.b.c.d).
L'adressage hiérarchisé signifie qu'il est possible de faire des déductions sur l'adresse d'un hote à partir de l'adresse d'un autre hôte du même réseau. Avec éthernet c'était impossible.

Il serait faux d'imaginer les règles de routage comme un code de la route. Celà ressemble plutot à ce qu'on obtient lorsqu'on demande son chemin dans la rue, vu du paquet.
    ""Cette adresse n'appartient pas à ce réseau, allez donc dans cette autre direction"
    "Cette adresse appartient à un réseau qui est accessible depuis ce poste là"
 et biensur la réponse qui tue: "   " comme pourrait le faire une machine destinée à filtrer le trafic.

Le routage n'est pas prévu dans le protocole IP, par contre IP est concu pour être routé. ex: Une enveloppe ne se déplace pas d'elle même. Par contre elle est facilement manipulée par le postier.

IP n'a qu'une qualité: s'il existe un chemin réalisable, alors il le trouve. S'il existe plusieurs chemins, alors IP n'est pas désorienté. IP ne fourni que celà. Parfois IP perd des informations, ou les désordonnent, parfois les duplique... la seule garantie que l'on a lorsqu'on reçoit un paquet dans cette couche là, c'est qu'il est pour nous, et que la probabilité qu'il soit corrompu est négligeable.   

Pour l'instant à la réception d'un message, apres suppression des préambules électriques, de l'entête IP. Maintenant on a un message mais on ne sait pas à qui le distribuer parmis les programmes qui utilisent internet (Navigateur, messagerie,...)


UDP = TRANSPORT

User Datagram Protocol = Protocole de transport de datagramme (données) utilisateurs. UDP est la solution simple et performante de transport. Il permet de sélectionner le port de destination de la machine cible. Un port est un identifiant numérique, qui va désigner indirectement une application cible (Navigateur, messagerie, téléphonie, Vidéo).

UDP n'apporte rien de plus. C'est la couche supérieure (l'application cible) qui devra gérer les problèmes d'acheminement. UDP est une méthode de transport simple et rapide mais non sure, on dit que le transport se fait en mode déconnecté.

Le mode déconnecté est utile dans la vidéo à la demande, un problème d'acheminement se traduira par un parasite à peine visible... l'idée est bien de dire que UDP génère une certaine perte de qualité, est ce que cette perte est significative? pour une image dans un film, non. Pour un mot dans un texte oui.

Bref UDP est exactement ce que nous offre le service de base de la poste.  Ca marche bien , ce n'est pas très cher, mais parfois il y a des pertes et on ne s'en rend pas compte...


TCP = TRANSPORT AMELIORÉ

C'est la méthode la plus sure pour recevoir des données. TCP ce charge de:

- sélectionner l'application de couche supérieure (numéro de port).

- vérifier la délivrance d'un message, et d'insister au besoin.
- trouver la vitesse optimale d'emission des messages (côté expéditeur), pour eviter de saturer le réseau.
- retrouver l'ordre d'emmission des paquets à la réception, ceux ci peuvent être désordonnés à cause de l'utilisation  de  voix d'acheminement  IP différentes, ou tout autre phénomènes...
 
Pour réaliser les 3 dernieres fonction TCP n'a que IP dans la plus part des cas. Ce qui signifie qu'il existe des mécanismes ingenieux pour apporter la qualité de service: au dessus de IP les données sont ordonnées, complêtes, justes. C'est TCP qui apporte la robustesse au détriment de la performance.

plus de détails bientôt!

voilà..
à bientot ;)










Publié dans Réseaux

Commenter cet article