j'aime l'administration dans mon pays

Publié le par JJ

Mon prof de philo me racontait cette histoire: dans la pièce il y  a des pieux plantés dans le sol, verticalement et des robots. Les robots sont munis d'une pince qui peut soulever le pieux de la moitié de sa hauteur. Un robot peut se promener dans la pièce et lorsqu'il s'arrête devant un pieux l'attrape avec sa pince et le soulève. Il n'arrive pas à sortir le pieux de son trou car il ne soulève le pieux que de la moitié de sa hauteur. Alors il attend un peu, abandonne et part essayer ailleurs. Il n'y a pas d'intelligence de robot. Juste avancer soulever abandonner.

Dans une salle avec tout cet équipement, si on utilise beaucoup de robot alors il arrive souvent que pendant l'attente d'un robot en soulèvement, un autre robot détecte le même pieux et se mette à soulever aussi. Deux moitiés formant un tout le pieux est extrait de son trou.

Cette expérience, vu de l'extérieur donne l'impression d'un travail collaboratif, avec des robots qui s'appellent, qui abandonnent une tache en cours pour aider à une autre. Et pourtant les robots ne savent rien faire de tout celà, juste avancer, soulever. Pour s'en convaincre il suffit de réduire le nombre de robot dans la salle. C'est le nombre des ouvriers qui fait que les taches sont remplient, pas leur intelligence à chacun.

J'ai un devoir de réserve pour ne pas dire quelle institution m'évoque ce souvenir.

Publié dans jerikojerk

Commenter cet article

Lauryle 05/04/2007 08:45

bon, j'ai suffisamet la tete ailleurs pour ne pas piger ce dont tu parles, mais tu m'as l'air toujours faché avec certaines tournures française : soit : il n'y a pas d'intelligence artificielle, soit un robot n'a pas d'intelligence. tu ne peux pas faire un mix des deux.